Accueil

Phobie des Transports
Phobies

Phobie des Transports

La phobie de l’avion ou l’aérophobie.

La phobie des transports la plus fréquente est la peur de l’avion.
Saviez-vous qu’environ 30% de la population éprouve une phobie dans l’avion ?

La peur de l’avion se manifeste généralement au moment du décollage ou de l’atterrissage. Les causes peuvent être tout d’abord le bruit, le fait d’être dans le vide ou le manque de stabilité, ce qui génère en vous une angoisse et une panique incontrôlable.

L’aérophobie n’est pas la peur classique que beaucoup de personnes ressentent au moment de monter dans l’avion mais plutôt un enchainement de symptômes qui aboutissent à des crises d’angoisse intense et pourtant 75% des aérophobes se voient dans l’obligation de voyager via le transport aérien.

La plupart du temps, les personnes phobiques de l’avion ont une représentation mentale très désinformée ou déformée de ce qu’est l’avion. Le but étant de reconstruire une image beaucoup plus représentative de la réalité et de pouvoir prendre du recul sur cette angoisse handicapante.

L’avion est très souvent une source d’alimentation pour votre imagination qui crée des scénarios catastrophiques. Vos émotions et votre esprit sont obnubilés par l’idée des différents accidents possibles pouvant survenir durant le vol.

La simple évocation d’un voyage peut créer des insomnies, des douleurs abdominales, des tensions musculaires, de l’irritabilité…

Pour la plupart des gens qui souffrent de phobies lors de leur voyage, le stress commence quelques jours plus tôt. Le fait d’y penser sans même passer à l’acte entraîne des pensées négatives plusieurs heures avant, on pourrait dire « se monter la tête ». Cela est généralement dû à un traumatisme vécu dans le passé, par exemple un accident de voiture ou un atterrissage forcé, mais pas toujours. Cela peut aussi provenir de blessures ou de peurs antérieures qui se manifestent de cette manière, inconsciemment.

Les symptômes sont bien identifiés et hétérogènes mais varient en fonction des personnes :

  • Anxiété
  • Transpiration
  • Tremblements
  • Crise de panique
  • Accélération du rythme cardiaques
  • Troubles respiratoires
  • Vomissements
  • Perte d’équilibre
phobie des transports

Et dans le pire des cas une paralysie temporaire ; d’où l’importance de savoir gérer ces émotions violentes et irraisonnées, en particulier dans les airs car à chaque manifestation de panique à bord, on constate une contagion automatique de la peur et une difficulté pour le personnel de bord à en maîtriser les effets. La gestion des émotions dans ce cas est fondamentale et relève de la sécurité de tous les autres passagers.

N’importe qui peut être sujet a des phobies de l’avion, même les membres d’équipage. Il est essentiel de comprendre que la plupart du temps, cette phobie survient à la suite d’un évènement stressant ou un stress d’une haute intensité ou perçu comme plus intense que d’habitude, mais elle est toutefois liée au un mode de transport.

Nous savons que les peurs n’ont pas de logique. Il est par exemple moins risqué de prendre l’avion que de traverser la route, mais subjectivement et émotionnellement, la peur se déclenche plus souvent dans les airs. Peut-être est-ce dû au fait que nous n’avons plus les pieds sur terre ?

Notre instinct peut avoir à nous le signaler…

En général, la peur est bien diagnostiquée car elle est associée à un moment précis lors du transport : au décollage, à l’atterrissage ou tout simplement parce que vous souffrez de claustrophobie. Le travail de libération émotionnel va tenir compte de ce diagnostic établi par le praticien et du ressenti provoqué par la peur.

Les gens qui se sont débarrassées de la phobie de l’avion ou de l’aviophobie vous parleront de liberté regagnée et fierté personnelle. Soigner sa phobie n’est pas une question de chance, c’est une question de travail.

Quel est le rôle de CLEEN ?

à CLEEN vous aidera à dépasser cette phobie grâce à une mise en situation, en direct ou en différé, qui va permettre de libérer les émotions ressentis lors du transport à travers les sensations vécues par le corps ou par une libération dite immédiate dans certains  cas. En effet, lorsque la personne est sur le lieu en cause et qu’elle vit en direct cette peur, il est plus aisé et plus rapide de désactiver la phobie car le ressenti et les sensations sont accessibles sur le champ et il n’est pas nécessaire de chercher à les retrouver dans sa mémoire. Le corps est alors à vif et en même temps prêt à tous les changements, c’est-à-dire la libération, le lâcher-prise, la prise de recul et la rationalisation. Cette libération en direct peut se faire lorsque par chance, la personne en crise se retrouve avec un praticien CLEEN présent sur le vol, ce qui n’est pas fréquent, mais le force du CLEEN c’est qu’il peut se faire en auto-CLEEN. En effet, la méthode peut être délivrer à un client ou patient suite à un programme CLEEN sur la phobie déjà suivi avec un praticien certifié, ce qui va permettre de refaire le protocole sur soi pour désamorcer les sensations de peur au moment du décollage, en vol ou lors de l’atterrissage en fonction des ressentis intrinsèques à la personne.

La méthode CLEEN ne vous garantit pas d’adorer être dans un avion, elle vous permet de pouvoir vous déplacer sans peur irrationnelle ou réactions gênantes, et cela change radicalement votre perception du voyage. Vous n’êtes plus bloqué par un ressenti que vous ne pouvez pas maîtriser et qui est parfois handicapant.

La phobie aérienne empêche de nombreuses personnes à réaliser un rêve, à découvrir le monde et ses merveilles.    

Vous pourrez ENFIN voyager plus sereinement et réaliser certains de vos rêves.

Phobie des Transports

 

Article écrit par Salma Harignordoquy 02/02/2020

 

Prendre un rendez-vous maintenant !