Accueil

Les émotions
Générique

Les émotions

D’où viennent-elles ?

L’émotion est un état affectif caractérisé par une sensation qui est générée par un mécanisme psychosensoriel émit par les différentes parties de notre cerveau et qui provoque un ressenti. En effet, notre cerveau est constitué de 3 parties, dit le cerveau triunique, qui est composé tout d’abord du cerveau reptilien dit primaire : C’est celui qui est commun à tous les êtres vivants. Le cerveau reptilien est le premier à s’être formé ; il est le garant de nos besoins primaires, de nos instincts de survie, de protection et de reproduction mais il est aussi celui qui prévient lorsqu’il perçoit que nous sommes en danger. Il est souvent discret et agit en arrière-plan. Il est aussi celui qui nous envoie des messages avec un gros WARNING et nous poussent à ne plus agir en restant prostré ou qui nous pousse à sur-réagir en paniquant face à une situation complexe. Lorsque nous vivons une situation inattendue, nous percevons un message interne qui n’est pas toujours en adéquation avec la réalité des faits mais notre cerveau nous envoie pourtant des signaux dont certains peuvent être erronés. Le système automatique du cerveau primaire se met en marche et coupe le lien avec le néocortex, le cerveau de la raison. Ceci explique pourquoi nous paniquons ou restons sans réaction face à une situation complexe qui nous paraît dangereuse, alors qu’en réalité ce n’est qu’une perception subjective des choses. Le système de blocage est alors mis en place et ne permet plus de prendre des décisions et d’agir objectivement en fonction de la situation. Pour en savoir plus, faites appel à un coach bien-être.

Un fois que l’information passe par cette phase primaire, notre cerveau va questionner le cerveau limbique. C’est le cerveau des ressentis, celui qui s’occupe de nos sensations, de nos comportements et de nos relations aux autres et aux choses. Lorsque le cerveau limbique reçoit l’information d’un danger supposé,il valide l’information et cristallise sur l’événement même si celui-ci n’est en réalité qu’une situation non aggravante. Mais la raison n’entre toujours pas en compte puisque ces deux cerveaux ont décidé d’en faire leur affaire. Si les signaux sont trop forts, ils vont même aller jusqu’à décider de couper la connexion avec le néocortex, le cerveau de la raison et de la réflexion.

Tout ce mécanisme est automatique car notre cerveau se réfère toujours aux expériences que nous avons vécues durant notre vie ou par ricochet aux expériences de nos parents qui nous transmettent leurs ressentis. L’exemple parfait de ces transmissions ou des peurs héréditaires sont les phobies. C’est un ressentis qui peut se transmettre sur plusieurs générations alors qu’elle n’est ni rationnelle ni génétiquement héréditaire mais elle est générée par les peurs que nos parents ou notre entourage proche relayent inconsciemment. C’est ainsi que nous constatons que des familles entières développent des phobies animales telles que la phobie des araignées ou des souris, sans comprendre pourquoi ni comment s’en défaire.

Les émotions observées lorsque nous ressentons de la peur, une phobie, de la colère, de la culpabilité, de la haine, de la tristesse se manifestent par une hyper réactivité ou une inhibition. Ces deux réactions vont stimuler notre corps et vont se loger dans certaines parties de notre corps que nous nommerons des empreintes. Notre corps et notre cerveau reptilien se souviennent alors de cette empreinte et en cristallisant sur cette empreinte, vont créer un ancrage qui va se réactiver à chaque fois que nous vivons une situation similaire à celle qui nous avait paru traumatisante auparavant ; nos émotions et nos empreintes sont exacerbées. Ces empreintes logées dans notre corps peuvent parfois créer des maladies dites psychosomatiques. C’est le moment où le corps réagit, parle de lui-même et nous envoie des messages de détresse. Le corps attend de l’aide pour renvoyer au cerveau les bons signaux. Mais il ne s’agit pas de faire du bien à son corps seulement ; non, il s’agit là de soigner son état émotionnel à travers son corps. Le corps n’est qu’un moyen pour accéder à son cerveau limbique et donc à son cerveau primaire.

Les émotions

Par ces pratiques thérapeutiques et sensorielles, les émotions peuvent être gérées, maitrisées ou modulées en fonction de vos besoins. En mettant un terme au pilotage automatique que le cerveau reptilien a mis en place pour nous auto-protéger mais surtout nous surprotéger, nous nous permettons d’évaluer les choses, de les accepter, de les gérer ou de les tenir à distance. Les blocages générés par notre cerveau reptilien sont handicapants et ne nous permettent plus de nous projeter, nous réaliser, avancer dans nos projets de vie ou tout simplement dans nos rapports avec autres ; ils empêchent notre épanouissement au quotidien.

En vous mettant en mode manuel, vous libérez vos empreintes émotionnelles négatives, c’est à dire que vous vous autorisez à voir par vous-mêmes, en pleine conscience, que la situation est en accord avec votre perception des choses objectivement. Vous pourrez alors prendre du recul face à une situation qui vous paraissait complexe et ingérable précédemment mais surtout cela vous permet le lâcher-prise, indispensable pour votre réussite personnelle et professionnelle.

Comment faire pour se libérer de nos émotions négatives ?

Nous avons vu précédemment que la libération des émotions passe instinctivement par le corps. Il est donc important de savoir où l’empreinte est logée sans chercher à comprendre le « Pourquoi ». Ce qui compte avant tout est de comprendre « Comment » s’en débarrasser pour avancer dans son projet de vie ou simplement vivre en harmonie.

Se mettre en mode manuel est accessible à tous, rapidement et facilement.

Nous avons tous en nous la possibilité de changer le cours des choses mais souvent nous n’en avons pas conscience car nous vivons dans un blocage perpétuel causé par des freins que nous n’arrivons pas à lever ou des croyances limitantes qui nous empêchent d’agir. Après plusieurs années d’observation et de pratique du coaching, de thérapies brèves et de consultations, d’éminents spécialistes en neurosciences, chercheurs en psychologie et coachs ont constaté qu’en agissant directement sur les points d’ancrage des émotions logés dans le corps, une libération instantanée s’opère et laisse place à une réinitialisation des choses. Il ne s’agit parfois que de la perception que nous avions des choses ou des situations. Cette découverte est une révolution dans le domaine scientifiques mais aussi du Bien-être car en plus d’être une solution immédiate, elle est surtout une solution définitive.

97% des personnes qui l’ont testé sont guéries de leur mal-être dans le cas de situations bien définies, précises et verbalisées telles que les phobies, la jalousie, la culpabilité, la prise de décision, la prise de parole en public ou la performance sportive. L’approche la plus aboutie à ce jour est la méthode CLEEN qui est la synthèse de toutes les techniques de libération émotionnelle. Elle se pratique en pleine conscience contrairement à l’hypnose, elle est plus spécifique que la sophrologie, elle ne nécessite pas de manipulation du patient contrairement à l’EFT et à la kinésiologie, elle ne nécessite pas un traitement long contrairement à la psychothérapie, ni de prendre des médicaments. CLEEN est une pratique simple qui vous permet de révéler rapidement et simplement l’empreinte qui vous empêche d’avancer par un accompagnement spécifique délivré par des praticiens formés et certifiés. Cet accompagnement doit impérativement se faire dans un environnement éthique de bienveillance et de savoir-faire. La technique est délivrée au patient sous forme de protocole bien précis suite à son programme pour lui permettre de poursuivre la pratique de manière autonome, que nous appelons l’auto-cleen. C’est une pratique qui va permettre de libérer ses émotions à tout moment et en direct, lorsque les sensations sont trop importantes.

Les émotions

 

Article écrit par Salma Harignordoquy 07/11/2019

 

Prendre un rendez-vous maintenant !