Accueil

Les Neurosciences
Générique

Les Neurosciences

A quoi ça sert ?

Les neurosciences servent à comprendre les mécanismes du cerveau pour analyser les réactions de l’humain face à des situations spécifiques. Le cerveau ne doit pas être considéré comme un organe séparé ou isolé mais plutôt comme un organe de communication par le corps et par le langage. Ils permettent de s’intéresser à l’intelligence émotionnelle, propre à chaque individu, qui donne des indications sur la capacité à comprendre, recevoir, interpréter et ressentir les évènements, les images et les émotions.

Mais que veut dire Neurosciences ?

Il s’agit de 2 mots juxtaposés : le premier est Neuro qui veut dire le système nerveux présent dans notre corps. Le système nerveux contrôle et coordonne toutes les parties de notre corps. Le second mot est Sciences qui veut dire la connaissance et le savoir en latin. Les neurosciences sont donc l’étude de différents domaines scientifiques telles que la neurologie, la science du cerveau, l’intelligence artificielle mais aussi l’intelligence émotionnelle. Ils permettent d’étudier les mécanismes du cerveau mais aussi de comprendre les réactions face à des difficultés liées à des problématiques dans tous les domaines de vie tels que la vie personnelle, professionnelle et relationnelle.

Dans le domaine professionnel, les neurosciences permettent d’observer et d’étudier le comportement humain pour améliorer les performances, l’organisation des services, la communication au sein d’un groupe de travail et la productivité.

Ces observations constituent un ensemble de recherche sur les individus qui vise à les aider dans leur développement personnel. Les neurosciences sont donc utilisées dans le coaching professionnel et le coaching d’équipe notamment par l’application de certains outils efficaces telle que la PNL (la programmation neuro linguistique)  mais aussi le CLEEN (le coaching de libération émotionnel).

Comment utiliser les Neurosciences ?

Il est important d’utiliser les neurosciences pour comprendre les blocages et les blessures que nous avons vécues, pour comprendre le système de causes à effet entre les blessures et les difficultés observées dans son quotidien. La compréhension du mécanisme neurobiologique amène à la conclusion que les blocages émotionnels relèvent souvent de traumatismes ou blessures de l’enfance. Toutefois, il n’y a pas de fatalité dans cette causalité. Toute personne est en mesure de se libérer de ses blessures, à tous moments grâce à un accompagnement de qualité ou grâce à un chemin personnel qui mène à la résilience.

La maltraitance et la négligence sont souvent les deux facteurs de ces blessures. Ces deux mots sont à prendre dans le sens large du terme. Par exemple, on peut être bien élevé dans son enfance mais sans amour ; cela peut être considéré comme de la négligence. Notre perception des choses ne relate pas forcément la réalité mais notre ressenti nous renvoie à des difficultés que nous trainons tout au long de notre vie. Heureusement, tous nos ressentis ne provoquent pas toujours des souffrances et certains individus sont plus enclins au dépassement plutôt qu’à la dépression. Mais qu’en est-il alors de la perception de soi ? Celle-ci est souvent conditionnée par nos expériences et dans ce cas notre cerveau met en place tout un tas de mécanismes pour se prémunir du danger qu’il croit percevoir. Il met en place un système d’alerte interne tel que le refoulement, le blocage, les maladies psychosomatiques qui proviennent de nos empreintes émotionnelles pour nous protéger inconditionnellement. L’étude du comportement cérébrale permet de savoir comment fonctionnent des différentes parties du cerveau, notamment le cerveau triunique, et indique l’impact de chacun de nos 3 cerveaux sur nos comportements. Grâce aux neurosciences nous savons que le cerveau reptilien joue un rôle déterminant dans nos blocages et l’amygdale joue un rôle dans la perception des émotions et par la même occasion sert à détecter la possibilité d’un danger imminent ou de difficultés relationnelles. Ce mécanisme génère un automatisme basé sur une appréhension, d’où notre capacité à créer certaines croyances. Cette connaissance des choses va permettre aux praticiens, thérapeutes et médecins d’élaborer et d’utiliser différentes techniques pour permettre au patient de se libérer de toutes ces émotions négatives et d’accéder à un mieux vivre et donc au Bien-être.

 

Article écrit par Salma Harignordoquy 05/10/2019

 

Prendre un rendez-vous maintenant !